Reconnaissance: ADC S .A distingue le personnel méritant.


405 employés de la société Aéroports du Cameroun S.A. ont reçu des médailles d’honneur du Travail ce 4 décembre à Douala, lors d’une cérémonie marquée par une ambiance d’exception.

« Au nom du président de la République, et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés… » La formule a retenti plusieurs fois ce lundi 4 décembre dans une salle de l’hôtel Best Western à Douala. Une bonne raison à cela : 405 employés de la société Aéroports du Cameroun S.A. recevaient des médailles d’honneur du Travail, marque de reconnaissance et d’encouragement du top management de l’entreprise. Plus qu’une cérémonie formelle ou officielle, le moment a été davantage une occasion de communion et de réjouissances pour une entreprise dont personnels et dirigeants sont résolus à se serrer les coudes plus que jamais, pour relever les défis à venir.

Parlant de défis, les divers orateurs qui se sont succédé devant le pupitre face à l’assistance ont rappelé ce que ADC S.A. à surmonté avec succès ces dernières années, dont le moindre ne fut pas la crise sanitaire à Covid-19. En dépit de la pandémie et de ses effets dévastateurs sur de nombreux pans de l’activité économique mondiale, et notamment le secteur du transport aérien, ADC S.A. n’a pas licencié de personnels, ni mis des employés en congé technique.

Ce rappel, fait par Jacques Ayissi Atangana, s’exprimant au nom du personnel, a été salué par des applaudissements nourris. Tout comme son indication selon laquelle, en cette période délicate, « le top management a tenu bon en payant à temps et en intégralité le salaire de chaque employé ! ». Acclamations encore quand cet orateur a adressé « un grand merci » à M. Thomas Owona Assoumou, le Directeur Général de l’entreprise, « qui, par sa dextérité, a su maintenir ADC S.A. debout ! ».

La moindre des choses, pour ceux qui sont encadrés par un tel dirigeant, est de se mettre à son diapason. Par le dévouement, l’abnégation et l’ardeur au travail. Des vertus et d’autres qui ont donc valu aux récipiendaires de ce 4 décembre d’être distingués. Le jour sera mémorable pour eux, et aura aussi une place spéciale dans la vie de la société. En effet, depuis leur création en 1993, ADC S.A  avait déjà organisé deux fois des cérémonies de remise de médailles d’honneur du Travail, mais elles s’étaient toujours tenues au siège à Yaoundé.

Le gouverneur de la région du Littoral, qui a présidé la cérémonie au nom du Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale (Mintss), en a fait la remarque et s’est réjoui du choix porté sur Douala pour cette première délocalisation... Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a ensuite appelé les récipiendaires à demeurer sur le sentier de l’excellence, non seulement pour en espérer d’autres fruits à l’avenir, mais aussi et surtout pour influencer positivement leurs collègues non distingués. Afin qu’un jour, ces derniers et leurs familles puissent aussi se réjouir de l’obtention de médailles d’honneur du Travail. « J’engage les lauréats à être plus qu’auparavant, des modèles pour leurs collègues », a ainsi déclaré le représentant du Mintss.

Sur un autre plan, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua va relever, pour s’en féliciter, le climat social apaisé qui prévaut à ADC S.A., et saluer les efforts consentis par l’équipe dirigeante pour parvenir à pareil résultat. « Vous faites preuve d’humanisme, mais aussi de patriotisme, allez de l’avant ! », a-t-il encouragé.

Prédécesseur du gouverneur au micro, le Directeur Général de ADC S.A. a également adressé ses encouragements aux collaborateurs à l’honneur ce lundi 4 décembre sous le ciel de Douala. Puis a rappelé certaines mesures prises pour assurer leur plein épanouissement et leur rendement optimal, dans un contexte où le Chef de l’Etat, S.E. Paul Biya, marque « son intérêt constant pour le développement des aéroports ». Entre autres : les avancements et reclassements chaque année ; l’accent mis sur la formation initiale et la formation continue ; l’accent mis sur la santé-sécurité au travail ; la police d’assurance-maladie souscrite pour les personnels et leurs familles, etc.

« Nous venons de franchir une nouvelle étape. Les résultats engrangés sont le fruit de nos efforts collectifs », a déclaré le DG, remerciant le personnel en son nom et en celui du Conseil d’Administration, sous l’œil attentif de son Président, Dr Fritz Ntonè Ntonè. Une annonce a été faite dans la foulée par Thomas Owona Assoumou : grâce aux efforts du personnel, la société ADC S.A. a été inscrite par l’Etat sur la liste des entreprises susceptibles d’être cotées à la Bourse des Valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). D’où une nouvelle salve d’applaudissements.

 


Lire cet article sur Facebook ou Télécharger l’article

 

           Page 1 / 80